Développement de l'enfant

Et si l'hyperactivité n'existait pas, mais n'était en réalité qu'une série de symptômes artificiellement réunis ?

C'est à peu de choses près en ces termes que commence l'article du journal Le Temps, rapportant un entretien avec le psychiatre Patrick LANDMAN, dans lequel ce dernier expose sa vision du diagnostic d'hyperactivité ainsi que plus globalement celui de Troubles du Déficit d'Attention avec ou sans Hypéractivité (TDAH).

Selon Patrick LANDMAN, le TDAH est en passe de devenir la maladie du siècle, comme l'a été la dépression dans les années '80. Il insiste sur les conséquences d'une médicalisation à outrance des affects au profit, selon lui de l'industrie pharmaceutique, l'article rappelant qu'aux États-Unis le chiffre d'affaires des médicaments vendus pour lutter contre le TDAH était de 40 millions de dollars il y a 20 ans contre 10 milliards de dollars aujourd'hui...

Pour autant, le Dr LANDMAN ne rejette pas la prescription de molécules comme les méthylphénidates, qui composent le médicament star dans le traitement actuel des TDAH, la Ritaline. Il insiste, par contre, sur le fait que les médicaments ne guérissent pas les patients atteints de TDAH. Ils apportent une amélioration provisoire. Patrick LINDMAN dénonce le recours systématique aux médicaments au détriment d'une clinique différenciée auprès de chaque patient.

 

La totalité de l'entretien est disponible à cette adresse : https://www.letemps.ch/societe/2015/02/23/hyperactivite-existait


Articles similaires

Réalisation & référencement Construire un site internet de psychologue   |   Ce site a été créé grâce à Psychologue.fr

Connexion