Criminologie

Une étude parue le 7 août, sous la direction de Xavier Crettiez, professeur à Sciences Po Saint-Germain-en-Laye et de Romaine Sèze, chercheur à l'Institut National des Hautes Études de la Sécurité et de la Justice (INHESJ), apporte quelques éclairages supplémentaires sur le profil psychologique des terroristes ayant commis les actes terribles depuis 2015 en Europe. 

Malgré un échantillon de population trop faible pour être représentatif, les auteurs mettent en valeur la diversité des parcours personnels des différents candidats au djihad, permettant de mettre les différentes théories, avancées jusqu'alors, à l'épreuve du terrain.

Il apparaît toutefois, à l'aune de ce travail, qu'il est permis de conclure à l'existence de certaines constantes dans la radicalisation d'un individu, à condition, selon les auteurs de l'étude, de raisonner en termes de processus plutôt qu'en simples déterminants psychosociologiques. En somme, il convient, comme nous avons l'habitude de le faire en criminologie, de penser "au carrefour" des choses, au croisement des disciplines afin de bénéficier de l'éclairage spécifiques de chacune et d'obtenir une représentation globale d'un processus. 

Les conclusions de l'étude de MM. Crettiez et Sèze montrent que les constantes ressortants dans la radicalisation djihadiste d'un individu sont l'absence d'un passé militant et le passage tardif à la religion. Le rôle d'Internet et du séjour à l'étranger, dans un pays musulman, ainsi qu'une forme de déstructuration de la celllule familiale, semblent également largement influencer le parcours du sujet. Les violences durant l'enfance et l'échec scolaire ne semblent, quant à eux, pas représentatifs sur l'échantillon de sujets interrogés.

En guise de clôture de leur travail, les auteurs alertent sur le risque que représenteront ces individus lorsqu'ils sortiront de prison, s'ils ne sont pas suivis et qu'une politique de résinsertion adaptée n'est pas mise en place. 

Pour aller plus loin dans la compréhension de cette étude, je vous recommande l'article de Cécile Chambraud, paru dans l'édition du Monde datée du 19 août 2017, intitulé "Les ressorts de la radicalisation djihadiste", également consultable à l'adresse suivante pour les abonnés au journal : http://abonnes.lemonde.fr/societe/article/2017/08/18/nihilisme-salafisme-geopolitique-les-multiples-ressorts-de-la-radicalisation-djihadiste_5173599_3224.html?xtmc=les_ressorts_de_la_radicalisation&xtcr=1


Articles similaires

Réalisation & référencement Construire un site internet de psychologue   |   Ce site a été créé grâce à Psychologue.fr

Connexion